Tunisie : Doublement du budget consacré à la l’infrastructure des hôpitaux


Dans sa réponse aux interrogations des députés lors d’une plénière consacrée à la discussion du projet du budget du ministère de la santé, le ministre de la Santé Faouzi Mahdi a déploré le décès tragique du jeune médecin résident Baddredine Aloui, dans la soirée de jeudi, après une chute dans une cage d’ascenseur de l’hôpital de Jendouba, précisant qu’une enquête administrative et pénale a été ouverte afin de déterminer les responsabilités dans ce drame.

Le ministre de la santé, Faouzi Mehdi a annoncé, dans ce cadre, sa décision de doubler le budget relatif au renforcement de l’infrastructure des hôpitaux.

 » Le secteur de la santé est entrain de payer un lourd tribut de nombreux choix fallacieux ayant causé des défaillances au niveau des structures du secteur de la santé que nous devons affronter avec courage  » a-t-il dit, ajoutant que parmi les problématiques de ce secteur figure la carte sanitaire qui ne répond plus aux critères scientifiques et aux besoins du secteur, rapporte l’agence TAP.

Il a affirmé que le secteur de la santé fait face à de nombreuses problématiques liées au manque du personnel médical dans les établissements hospitaliers et l’insuffisance des ressources financières et des moyens matériel.

Le ministère de la Santé a annoncé, hier jeudi 3 décembre 2020, le décès d’un jeune médecin-résident, Badreddine Aloui à l’hôpital régional de Jendouba, « après avoir fait une chute dans une cage d’ascenseur ».

Le ministère annonce également avoir ordonné une enquête immédiatement pour revenir sur les faits de cet accident et déterminer les responsabilités.

Sauf que selon Mosaïque FM, le médecin-résident est mort après une chute dans la cage d’un ascenseur qui était en panne depuis plusieurs jours.

« La victime a fait une chute de dix mètres et a succombé aux fractures et blessures graves qu’elle a subies », a-t-on expliqué.

Commentaires:

Commentez...