Grève inopinée à la raffinerie de la STIR de Zarzouna

Cadres et agents de la Société tunisienne des industries de raffinage (STIR), à Zarzouna, ont surpris tout leur beau monde, ce lundi 10 février 2020 lorsqu’ils ont décidé d’entrer en grève.

Une grève inopinée, indique-t-on pour réclamer une prime de rendement. Or, le directeur général adjoint de la STIR, Ghassen Zaoui, indique que « l’administration n’a jamais refusé le dialogue avec les grévistes, soulignant la volonté de régler la question et de trouver une solution à la crise ».

Il faut rappeler que le personnel de la raffinerie avait observé une grève de deux heures, jeudi et vendredi, dernier et que des jeunes chômeurs observent un sit-in devant l’entrée principale de la société, réclamant un recrutement à la STIR, en application, disent-ils, du principe de la discrimination positive en faveur de leur région.

Commentaires:

Commentez...