Habib Jomli, favorable à un gouvernement de quotas partisans

Le 15 novembre dernier, le chef du gouvernement désigné, Habib Jomli déclarait que « le prochain gouvernement sera au service de la volonté du peuple qui a été exprimée par les dernières élections et qu’il sera formé sur la base des critères de la compétence et de l’intégrité quelle que soit l’appartenance politique« .

Depuis, beaucoup de choses ont changé si l’on en croit les déclarations du député du Mouvement du Peuple (Echaab), Haykel Mekki dans une interview accordée au journal Al Bayan, ce lundi 16 décembre 2019.

Haykel Mekki a indiqué que le Mouvement du Peuple a appelé Habib Jomli à publier les grandes lignes et les composantes du gouvernement, ce qu’il aurait refusé, précisant que Jomli tient à un gouvernement de quota.

Le 4 décembre dernier, le chef du gouvernement désigné, avait pourtant confirmé que les candidats aux postes ministériels seront choisis sur la base des critères de la compétence et de l’intégrité.

Rappelons que de nombreux partis dont « Au Coeur de la Tunisie » (Qalb Tounes) ont exprimé, au cours des concertations en rapport avec la formation du prochain gouvernement, leur refus de participer à un gouvernement basé sur les quotas partisans ou qui regrouperait des partis n’ayant pas de compétences et de programmes clairs.

Commentaires:

Commentez...