Abir Moussi : « La loi de finances 2020 marquera la faillite de la Tunisie »

La présidente du Parti Destourien Libre et président de son bloc Parlementaire Abir Moussi a fortement critiqué la loi de finances pour l’exercice 2020, assurant qu’il fallait le rejeter en entier.

Moussi qui assure que son bloc parlementaire a voté contre cette loi, explique que les députés qui ont voté pour, n’ont même pas consulté et étudié ses différents articles. « Ils ont fait cette loi pour ne pas dire que la Tunisie ne dispose pas d’un budget annuel », a-t-elle noté.

Moussi a conclu par dire que le budget de l’Etat ne permettra pas de réponde aux exigences du pays, et marquera sa faillite d’ici huit mois.

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a adopté, hier mardi 10 décembre 2019, lors d’une séance plénière, le projet de loi de finances 2020 dans son intégralité avec une majorité de 127 voix pour, 50 contre et 4 abstentions.

L’ARP avait entamé l’examen du projet de loi de finances 2020, dimanche 8 décembre. Un projet de loi où dominent plusieurs aspects comme limiter les réformes fiscales, renforcer l’investissement et promouvoir la sphère sociale.

Cette dixième loi de finances depuis la révolution ne devait pas dépasser le délai constitutionnel du 10 décembre. Elle comporte 39 articles. Le volume du Budget de l’Etat pour l’année 2020 est estimé à 47,227 milliards de dinars.

Elaboré par le gouvernement de Youssef Chahed, le projet fixe plusieurs points législatifs relatifs au domaine de l’assurance, l’administration et la douane, tout en prévoyant des mesures pour améliorer la vie sociale et les prestations de services.

 

Commentaires:

Commentez...