La Soukra : Quand les nids de poule font office de jardins !

La localité de la Soukra a explosé en plusieurs petites agglomérations traversées par des routes qui n’ont jamais été conçues pour le trafic automobile intensif.

Serpentant à travers les champs aujourd’hui remplacés par des constructions en tous genres, ces routes sont d’abord trop étroites et ensuite, scandaleusement délabrées.

Les choses deviennent caricaturales lorsqu’on traverse une soi-disant avenue des Jardins de la Soukra.

En effet, des jardins, il n’y en a plus. L’avenue est aussi étroite qu’une ruelle et, pire encore, on y trouve les plus gigantesques nids de poule de Tunis et ses environs.

Ces crevasses qui gagneraient à être comblées au plus vite sont une honte pour la municipalité locale. Se succédant sur une centaine de mètres, elles font subir un calvaire quotidien aux automobilistes très nombreux à passer dans ces parages du café Balbouli.

Le drame, c’est que la ville comble ces trous béants avec de la caillasse qui est emportée dès qu’il pleut.

Un vrai jeu du chat et de la souris entre la « baladiya » et les pluies fréquentes en cette saison alors qu’il urge de trouver une solution durable.

A bon entendeur, salut !

Commentaires:

Commentez...