Jeudi 17 janvier, une grève générale qui va paralyser le pays pendant 24 heures

La grève générale de la fonction publique et du secteur public, prévue ce 17 janvier 2019 est devenue quasi-inévitable après l’échec des négociations sur les majorations salariales entre le gouvernement et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT).

La centrale syndicale l’ayant maintenue, la grève démarrera jeudi à minuit et restera en vigueur pendant 24 heures.

Tous les agents des ministères, des administrations centrales, locales, des institutions et établissements publics, sont concernés, mais un service minimum sera mis en place pour les postes vitaux.

La grève commencera dans les lieux de travail et sans signature de la feuille de présence, puis à partir de 10h00, seront organisés des rassemblements dans les locaux régionaux et à la place Mohamed Ali à Tunis.

Samedi, lors d’un rassemblement syndical organisé par l’UGTT à Sousse, le secrétaire général de la Centrale syndicale, Noureddine Taboubi avait d’ailleurs confirmé la tenue de la grève générale et avait même durci le ton en promettant notamment la paralysie du pays.

« Le gouvernement ne sait pas ce qui l’attend. Tout va s’arrêter, tous les secteurs, les aéroports, les ports, etc. », avait-t-il lancé.

Commentaires:

Commentez...