Tunisie : Taboubi craint une situation qu’on ne pourra plus contrôler !

Noureddine Taboubi | CP : UGTT

Lors d’un meeting interrégional tenu hier dimanche 6 janvier, à Béja, en prévision de la grève générale annoncée pour le 17 janvier 2019, le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a déclaré avoir adressé au chef du gouvernement et à toutes les instances de l’Etat, un message pour les avertir des conséquences du blocage des négociations sociales.

Cité par l’agence TAP, Taboubi a affirmé que « l’accumulation des tensions pourrait conduire à l’explosion sociale, à des dépassements et à une situation que nous ne pouvons pas contrôler ».

Taboubi a démenti l’aboutissement d’un accord avec le gouvernement, soulignant l’attachement de la centrale syndicale au maintien de la grève du 17 janvier, étant donné que les propositions présentées sont “très loin des attentes”.

A cet effet, il a appelé les habitants du Nord-Ouest à ne pas se laisser traiter « comme un réservoir de voix électorales et à arracher leurs droits ». Et de considérer que les visites des responsables et des représentants des partis dans les régions du Nord-Ouest et les zones frontalières s’inscrivaient dans le cadre de leurs campagnes électorales.

Commentaires:

Commentez...