Slim Riahi évoque un « putsch en douceur » de Youssef Chahed

Illustration

Peu après la fusion de son parti avec Nidaa Tounes et sa désignation en tant que nouveau secrétaire général de la nouvelle entité, Slim Riahi s’est attaqué au chef du gouvernement Youssef Chahed, il l’a même accusé d’être l’auteur d’un putsch en douceur contre Nidaa Tounes.

Dans une interview parue ce samedi 20 octobre sur le quotidien Assabeh, Riahi estime, en effet, que la crise actuelle que connait le pays n’est autre que le résultat d' »une ambition personnelle du chef du gouvernement, qui effectue un putsch en douceur contre Nidaa Tounes ».

« J’en aurais mieux profité si j’avais accepté de rester avec Youssef Chahed et me conformer à son projet de putsch » a-t-il expliqué, s’étonnant du fait que le mouvement Ennahdha ait accepté de traiter avec un bloc « sans identité », celui de l’alliance nationale.

Rappelons-le, la fusion entre les partis Nidaa Tounes et l’Union Patriotique Libre (UPL) est désormais officielle. Le mouvement Nidaa Tounes vient en effet d’annoncer, hier vendredi 19 octobre 2018, la nouvelle composition du parti après avoir fusionné avec l’Union patriotique libre (UPL).

Suite à cette fusion, annoncée il y a quelques joursSlim Riahi avait été désigné secrétaire général du parti alors que Hafedh Caid Essebsi s’assurait la présidence du comité politique.

Aujourd’hui, la nouvelle structure de la direction du parti Nidaa Tounes (l’UPL ayant disparu) se compose d’un bureau politique, présidé par Slim Riahi, nouveau secrétaire général.

Commentaires:

Commentez...