130 maires pour une Ennahdha consensuelle et 80 pour un Nidaa Tounes sans alliés

Souad Abderrahim, maire nahdhaouie de la ville de Tunis

A l’heure actuelle, les élections municipales du 6 mai auront permis à Ennahdha d’obtenir 130 postes de maire alors que Nidaa Tounes n’est parvenu à placer que 80 maires.

Ces chiffres sont intéressants car, statistiquement, ils révèlent qu’Ennahdha a obtenu des résultats concrets plus importants que son pourcentage de votes.

Dans la même optique, les 80 maires de Nidaa Tounes soulignent que le pourcentage est constant par rapport aux votes obtenus et reflète le poids électoral du parti lors du dernier scrutin.

Dès lors, Ennahdha aura su nouer des alliances ou obtenir des désistements pour consolider ses résultats.

Ce qui n’est pas le cas pour Nidaa Tounes qui a plutôt échoué à nouer des alliances sur le plan local.

Quand le pragmatisme attrape-tout d’Ennahdha dame le pion à l’amateurisme en déroute de Hafedh Caied Essebsi et consorts…

Commentaires: