Abir Moussi s’active contre l’IVD et Ennahdha !

Illustration

Abir Moussi, présidente du parti destourien libre (PDL) compte entamer des démarches judiciaires contre l’Instance Vérité et Dignité (IVD) et le parti Ennahdha.

Moussi a déclaré que son parti va engager des actions aux plans local et international pour “dénoncer les abus de l’Instance Vérité et Dignité (IVD) et barrer la route devant les frères musulmans de manière à éviter la reproduction du scénario de 2011″.

Dans ce sens et selon l’agence TAP, Moussi a expliqué que « la commission juridique du parti a été chargée de déposer des plaintes à l’encontre de l’Etat tunisien auprès du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies, de la sous-commission des droits de l’Homme au Parlement européen et de la Cour africaine des droits de homme et des peuples à propos de l’IVD » sans donner plus de précisions.

Abir Moussi a notamment critiqué l’accord conclu entre le gouvernement et l’IVD qui, estime-t-elle, va à l’encontre de la décision du parlement et des dispositions de la loi relative à la justice transitionnelle.

Et d’ajouter que le PDL prépare un grand rassemblement de protestation pour dénoncer les violations faites par l’IVD qu’elle qualifie d’”instance illégitime” notamment après la fin de son mandat (31 mai 2018).

Rappelons-le, la présidente du Parti Destourien a annoncé ce mercredi 16 mai avoir décidé de porter plainte contre plusieurs dirigeants au sein du mouvement Ennahdha. Cette plainte entre dans le cadre de l’affaire de l’envoi des jeunes vers les zones de tension et leur embrigadement par les groupes terroristes.

Commentaires:

Commentez...