Les signataires du Document de Carthage en conclave

La réunion des signataires du Document de Carthage a démarré ce lundi 14 mai au Palais de Carthage sous la présidence du président de la République, Béji Caïd Essebsi.

Cinq partis politiques prennent part à cette réunion – Nidaa Tounes, Ennahdha, l’Union patriotique libre, Al-Massar et Al-Moubadara) ainsi que quatre organisations nationales – UGTT, UTICA, UTAP et UNFT – qui examineront les travaux de la commission technique.

Sans écarter l’éventualité d’un remaniement ministériel, les représentants des organisations et des partis signataires du Document vont se réunir afin de définir les priorités et le plan d’action de la prochaine étape.

Les travaux de la commission technique, composée de deux représentants de chaque parti et de chaque organisation signataires du Document de Carthage. ont été achevés malgré l’existence de plusieurs points de divergence.

Depuis des semaines,le secrétaire général de l’UGTT fait le forcing en faveur d’un remaniement ministériel. Et à chaque intervention, Noureddine Taboubi a exprimé son souhait de voir ce gouvernement être remanié.

La semaine dernière, l’UGTT a annoncé qu’elle déterminera sa position finale en fonction des consensus ou des divergences qui se dégageront au sujet des mesures préconisées tout en précisant qu’il n’existe pas de conflit avec le gouvernement !

Lors de la réunion de ce lundi, la situation, le changement et la structure du gouvernement et la satisfaction de la revendication populaire et de la plupart des partis en faveur d’un véritable changement politique afin de permettre au pays de se relever seront également étudiés.

Le Document de Carthage regroupait neuf partis politiques avant le retrait, début janvier dernier, d’Afek Tounes et Machrou Tounes. Les partis Al-chaab et Al-Joumhouri étaient absents à dernière réunion.

Commentaires:

Commentez...