Les exportations d’huile d’olive en hausse de 180% à 1,356 milliard de dinars

La valeur des exportations d’huile d’olive a augmenté de 180%, depuis le début de la saison d’exportation du 1er novembre 2017 jusqu’au 30 avril 2018 enregistrant une évolution de 12% du prix moyen à l’export par rapport à la même période de l’année écoulée, indique un communiqué du ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche.

Les quantités exportées ont atteint une valeur de 1,356 milliard de dinars, contre 484 millions de dinars en 2017., un record en adéquation avec le record de production nationale attendu à 280 000 tonnes, largement au dessus des estimations du Conseil oléicole international (220.000 tonnes) et de la moyenne quinquennale (190.000 tonnes).

2 milliards de DT en exportations

Cette année, les exportations d’huile d’olive atteindront même les deux milliards de dinars, selon les estimations du ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Zied Ladhari.

Les quantités d’huile d’olive conditionnée exportées se sont établies à 8967 tonnes contre 7601 tonnes durant la même période de la saison écoulée, soit une hausse de 20% en quantité et de 37% en valeur.

Dans cette catégorie, la France et le Canada occupent la première place des pays importateurs de l’huile d’olive conditionnée tunisienne avec 26% chacun, suivis par les Etats-Unis (10%), l’Arabie Saoudite (8%), les Emirats arabes unis et le Brésil (7% chacun), la Nouvelle-Zélande (4%), la Suisse, Oman et le Japon (2%), le Danemark et le Koweït (1%).

Les quantités d’huile d’olive en vrac exportées ont atteint quant à elles 125.436 tonnes contre 46.100 tonnes durant la même période de la saison écoulée, soit une augmentation de 172% en quantité et de 210% en valeur.

L’Espagne et l’Italie sont les pays qui en importent le plus avec 34% pour chacune, suivies par les Etats-Unis (18%), le Portugal (4%), la France/le Maroc (3%), les Seychelles (1%).

Une huile qui « cartonne » à l’étranger

Récemment, à Athènes, la Tunisie a décroché quatre médailles au concours international d’Athènes d’huile d’olive « ATHIOOC 2018 » dans sa troisième édition tenue du 26 au 28 mars 2018. Avant cela, l’huile d’olive tunisienne ‘’Oleiva’’, a été élue ‘’Produit de l’Année 2018’’, au Canada.

Il y a un an, l’Observatoire tunisien de l’économie (OTE), avait signalé que le soutien annoncé par l’Union européenne en faveur de l’exportation de l’huile d’olive tunisienne ne s’était pas matérialisé concrètement et avait révélé des dysfonctionnements au niveau du système de quotas de contingents d’exportations d’huile d’olive tunisienne exonérées de droits de douanes vers l’UE.

Une nouvelle analyse de l’OTE fait ressortir les mêmes « défaillances ». Dans ce rapport (« Bilan du soutien européen temporaire aux exportations d’huile d’olive tunisienne »), l’OTE fustige de nouveau le soutien exceptionnel sur deux années (2016-2017) que l’UE avait promis à la Tunisie, en termes de dédouanement de l’exportation d’huile d’olive tunisienne destinée à l’UE.

Ce soutien « n’a pas été à la hauteur des promesses », estime l’OTE constatant que seulement 2557 tonnes d’huiles d’olive ont profité des licences de dédouanement (soit 3,7%) sur les quotas promis estimés à 70.000 tonnes.

Commentaires:

Commentez...