La présidence palestinienne répond à Trump : « Al-Qods n’est pas à vendre »

CP : Getty

En réponse aux menaces du président américain Donald Trump, qui a déclaré pourvoir supprimer l’aide financière américaine de 300 millions de dollars si les Palestiniens refusent de négocier avec Israël, la présidence palestinienne a déclaré ce mercredi 3 janvier à lAFP que al-Qods n’était « pas à vendre ».

Le porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abou Roudeina, a affirmé que « al-Qods est la capitale éternelle de l’Etat de Palestine et n’est pas à vendre pour de l’or ou des milliards ».

« Nous versons chaque année des CENTAINES DE MILLIONS DE DOLLARS aux Palestiniens, et n’en tirons ni appréciation ni respect. Ils ne veulent même pas négocier un traité de paix attendu depuis longtemps avec Israël », a écrit le président américain sur Twitter

Commentaires:

Commentez...