Loubet, Millerand, Doumergue : Trois présidents français en Tunisie

Alors que la Tunisie s’apprête à accueillir le président de la république française, M. Emmanuel Macron, pourquoi ne pas jeter un regard rétrospectif sur les premières visites de présidents français dans notre pays ?

C’est en avril 1903 qu’Emile Loubet dont l’actuel lycée technique de Tunis a longtemps porté le nom, était arrivé en Tunisie.

Arrivé en provenance d’Algérie, le président français restera seulement deux jours en Tunisie. En conséquence, du 27 au 29 avril, son programme sera des plus chargés avec une première journée dans la capitale et ensuite une visite à Bizerte.

Le président français a rencontré les dignitaires tunisiens, procédé à une cérémonie de décorations, assisté à un défilé militaire et aussi à un spectacle équestre de fantasia dont l’époque était particulièrement friande.

A Bizerte, ce sont les équipements militaires qui retiendront son attention. Le port, l’arsenal en construction et la ville qui se développait constituaient alors un motif de fierté pour la France qui damait ainsi le pion au verrous britanniques de Gibraltar et Suez, en s’installant au cœur de la Méditerranée.

La coïncidence voudra qu’Alexandre Millerand se rende aussi en Tunisie un 27 avril. Le président français a foulé le sol tunisien en 1922, alors que l’Europe pansait encore ses blessures après une terrible guerre.

Millerrand restera une grosse semaine en Tunisie et en profitera pour voyager dans le sud, avec des étapes dans quasiment toutes les villes côtières.

De Sousse à Sfax, de Gabès à Djerba, il verra bien du pays, découvrant les fastes et la texture humaine de la Tunisie. Le 3 mai, il se rendra aussi à Bizerte et inspectera la base navale sur laquelle la France investissait de grands espoirs.

Une décennie plus tard, ce sera au tour du président Gaston Doumergue de visiter la Tunisie. Lui aussi viendra en avril, du 8 au 18 avril 1931. Lui aussi visitera Tunis, Bizerte et les autres villes côtières.

Ensuite, au lieu de mettre le cap sur Djerba, comme son prédécesseur, il ira plutôt vers l’ouest, jusqu’à Gafsa, devenue le cœur battant de l’industrie des phosphates.

Nous pourrions enrichir cette énumération en évoquant aussi les autres présidents français ayant visité la Tunisie par la suite, que ce soit sous le Protectorat ou bien après l’indépendance de la Tunisie.

Nous aurions également pu citer les nombreux présidents du Conseil puis les Premiers ministres français ayant rendu visite à notre pays.

La liste aurait alors été très longue et aurait compris des personnalités comme Pierre Mendès-France ou Charles de Gaulle et témoigné de l’importance des relations entre nos deux pays.

Contentons-nous pour l’heure de ces trois visites qui allaient ouvrir la voie et demeurent parmi les premières, présidentielles, dans les relations entre nos deux pays.

Commentaires:

Commentez...