Une première en Tunisie, le Chef du gouvernement utilise Facebook pour communiquer avec les citoyens

Il s’agit bel et bien d’une première en Tunisie, un chef du gouvernement fait usage des réseaux sociaux, et plus précisément de Facebook, pour communiquer avec les citoyens.

En effet, via le réseau Facebook, Youssef Chahed vient d’annoncer une nouvelle stratégie de communication visant les jeunes, et ce, en se prononçant, une fois par mois, sur ce réseau, pour faire le point sur le travail gouvernemental.

« C’est pour la première fois que je fais usage des réseaux sociaux pour communiquer avec les citoyens, et surtout avec la classe des jeunes, c’est un choix qui concerne également le gouvernement d’union nationale en vue d’améliorer sa politique de communication » a-t-il dit dans une vidéo postée sur la page Facebook officielle de la présidence du gouvernement.

S’agit-il alors d’une nouvelle stratégie de communication ou d’une perte de confiance aux médias traditionnels ?

Dans ce discours, Youssef Chahed est revenu notamment sur les élections partielles en Allemagne, qui selon lui, devraient servir d’une leçon pour toute la classe politique, faisant allusion au taux de participation très faible.

Chahed a rappelé également que son gouvernement a proposé des solutions dans la loi de Finances de 2018 visant à contrôler les dépenses de l’Etat, affirmant que c’est pour la première fois après la révolution, que la Tunisie va enregistrer une baisse du taux de l’endettement en 2018.

Il s’est montré optimiste sur la situation économique du pays, affirmant que les lois de finances pour l’exercice de 2019 et 2020, seront plus « faciles » que celle de 2018. Et d’ajouter que la Tunisie est en train d’avancer au niveau économique, s’appuyant sur plusieurs indices positifs, notamment dans le secteur du tourisme et de l’industrie.

Quant à la guerre contre la corruption, le Chef du gouvernement a insisté sur le fait que la Tunisie mène sa guerre contre ce fléau qui « ravage notre pays depuis plusieurs mois et qu’elle a déjà réussi à remporter plusieurs victoires. »

« Les tunisiens savent pertinemment qui lutte contre la corruption et qui la soutient. Les mêmes tunisiens savent aussi que la majorité de ceux qui critiquent la lutte contre la corruption sont en réalité ceux qui défendent ce fléau pour mieux en profiter. » a-t-il dit.

Commentaires:

Commentez...