L’Allemagne accorde à la Tunisie 18 millions d’euros pour sécuriser ses frontières

L’Allemagne investit de l’argent dans la création de systèmes de surveillance électronique le long de la frontière orientale de la Tunisie, destinés à empêcher les extrémistes et les migrants de pénétrer dans le pays depuis la Libye voisine, a annoncé vendredi Michael Henjes, porte-parole du ministère allemand de la Défense.

Henjes, a déclaré que Berlin a alloué 18 millions d’euros pour l’installation de systèmes de radars permanents le long de la frontière tunisienne. Ce projet est géré par l’Agence de réduction de la menace (DTRA) du gouvernement américain.

Henjes a déclaré que les fonds, qui proviennent du budget de la défense de l’Allemagne, ont pour but d’aider la Tunisie à « s’aider elle-même ».

Les députés de l’opposition au Parlement allemand ont accusé leur gouvernement d’essayer de faire de la Tunisie « une ligne de front dans la lutte contre la migration » et de subventionner l’industrie européenne des armes et de la surveillance.

Rappelons que des aides financières allemandes ont été versées au profit de la Tunisie. Ces aides devront servir pour acheter des véhicules blindés qui aideront à sécuriser les frontières de ces deux pays contre le danger de l’organisation terroriste Daech.

L’ancien ministre de la Défense Farhat Horchani avait révélé, en mars dernier, que la barrière de sable, installée à la frontière avec la Libye, sera renforcée par un système de contrôle électronique et ce en partenariat avec l’Allemagne et les Etats-Unis.

Commentaires:

Commentez...