Privée d’allocations sociales, une femme s’immole par le feu à Sejnane

Une femme s’est immolée, vendredi 17 novembre, par le feu devant le siège de la délégation de Sejnane (gouvernorat de Bizerte) en signe de protestation après que le nom de son époux ait été retiré de la liste des bénéficiaires de l’allocation sociale pour les personnes nécessiteuses.

Grièvement blessée, la femme, âgée de 44 ans et mère de cinq enfants, a été transportée par les unités de la protection civile à l’hôpital local de Sejnana puis transférée au Centre de Traumatologie et des grands brûlés à Ben Arous.

« La délégation de Sejnane a entamé l’examen de la requête présentée par la femme sur les raisons de ce retrait effectué par l’assistante sociale », a affirmé le délégué de Sejnane.

Ouverture d’une enquête

Selon la directrice régionale des affaires sociales, cette famille bénéficie de toutes les allocations sociales y compris celle destinée aux personnes nécessiteuses depuis octobre 2017, précisant que « l’allocation est versée par les structures de la sécurité sociale et non pas par la direction des affaires sociales ».

« Une enquête a été ouverte pour déterminer les responsabilités de chacun », a indiqué le gouverneur de Bizerte.

Commentaires:

Commentez...