1€ = 2.840 TND, le dinar tunisien continue sa chute !

Le marché des changes a été marqué hier vendredi 28 juillet, par une forte demande en devises de la part des opérateurs publics, ce qui a entrainé une nouvelle chute de la valeur de la monnaie nationale face notamment à l’euro qui a atteint le niveau de 2.840 TND et le dollar américain s’est négocié à 2.4350 TND, rapporte le site Tustex.

Ce samedi 29 juillet 2017 les sites de taux de changes affichent des estimations différentes, Boursorama indique que l’Euro s’est stabilisé sur la valeur de 2.8737 TND, tandis que d’autres évoquent des chiffres comme 2,6422 TND et 2,7293 TND. Mais selon les données de la Poste tunisienne 1 EUR = 2,829 TND.

Le dinar enregistre ainsi ses plus basses valeurs face notamment à l’Euro, une chute qui a commencé en avril 2017, lorsque l’Euro s’est stabilisé sur la valeur de 2,5 TND.

Hausse de la valeur de l’Euro face au dinar tunisien (Boursorama)

La monnaie nationale va connaitre des moments difficiles, s’il y aura dans les jours à venir, une demande soutenue des devises de référence, l’Euro et le dollar. Le pays serait alors, dans l’incapacité de satisfaire cette demande, étant donné la faiblesse du socle de réserves en devises, situées, au 21 juillet courant, à 98 jours d’importation, au-dessous du seuil de sécurité, fixé à 110 jours, avait averti Mourad Hattab, économiste, membre du « Centre de Prospective et d’Etudes sur le développement ».

D’après ses prévisions, les conséquences se ressentiront aux niveaux de l’inflation, du taux du marché monétaire et de l’encours des crédits qui augmenteront de plus en plus alors que l’investissement, l’emploi ainsi que la consommation vont baisser en conséquence.

Rappelons-le, la Banque Centrale de Tunisie avait annoncé jeudi 15 juin 2017 qu’une diminution a été enregistrée au niveau des réserves en devises.

Selon les chiffres publiés par la BCT, les réserves actuelles en devises ont diminué de 41,9 millions de dinars, soit 13 jours d’importations perdus par rapport à la même période de l’année dernière.

Commentaires:

Commentez...