Les unités polluantes de production de phosphogypse dans les agglomérations en voie de démantèlement

A l’issue d’un conseil ministériel restreint tenu jeudi, 29 juin 2017, le ministère de l’Energie, des mines et des énergies renouvelables, a réitéré l’engagement du gouvernement d’union nationale à mettre fin au déversement de phosphogypse, à travers la démantèlement des unités polluantes dégageant le phosphogypse et la création de nouvelles unités industrielles respectant les normes nationales et internationales, dans le domaine de la sécurité environnementale.

Un site sera défini pour accueillir ces unités, loin des agglomérations, de la nappe phréatique et en respectant les impératifs environnementaux.

Des études géologiques et sociales seront menées pour déterminer le site qui pourrait abriter lesdites unités, selon une démarche participative pour une période de 6 mois, qui prendra fin le 31 décembre 2017.

Ensuite, durant 2 ans, auront lieu les études techniques et environnementales, l’élaboration des dossiers d’appel d’offres, et la signature des conventions de réalisation.

Une commission nationale de pilotage sera créée au sein de la présidence du gouvernement. Elle réunira tous les intervenants chargés de l’orientation et le suivi des dispositions visant à accélérer la réalisation et le respect des délais.

Rappelons que des habitants du gouvernorat de Gabès ont organisé hier, vendredi 30 juin 2017, une manifestation devant la maison des jeunes dans la région de Chatt Salem pour appeler à la fermeture du dépotoir de phosphogypse dans la région.

DA

Commentaires:

Commentez...