Arabie Saoudite : « L’arme du pèlerinage » pour faire plier le Qatar !

CP : Reuters

L’Arabie Saoudite utiliserait le pèlerinage pour exploiter et faire chanter politiquement des pays africains à majorité musulmane afin de les pousser à rompre les liens avec le Qatar, a rapporté Le Monde.

En effet, le quotidien français a indiqué que « l’Arabie saoudite exerce une forte pression sur les pays africains pour rompre leurs relations avec le Qatar », en faisant appel à deux moyens de chantage : la réduction de l’aide financière apportée à ces pays et la complication de la procédure d’obtention de visa pour le pèlerinage.

Ces moyens ont porté leurs fruits chez les pays qui souffrent sur le plan économique et politique : la Mauritanie par exemple, a directement pris le parti de l’Arabie Saoudite, vu ses « rapports difficiles avec le Qatar », ajoute la même source.

Six pays africains ont déjà « cédé » et rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, à savoir le Niger, la Mauritanie, le Sénégal, le Tchad, l’Egypte et les Comores. Quant aux pays du Maghreb, ils ont maintenu leur neutralité, appelant au dialogue pour résoudre la crise.

Des pèlerins qataris empêchés d’entrer à la Mecque ?

Des médias qataris dont Al Jazeera ont rapporté que selon la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) du Qatar, plusieurs pèlerins qataris ont été interdits d’entrer à la Grande Mosquée de La Mecque. Une violation du droit de pratiquer les rites religieux fermement dénoncée par la CNDH.

L’Arabie Saoudite a rapidement réagi :  La présidence des deux mosquées saintes de La Mecque et de Médine a démenti dans un communiqué publié lundi 12 juin, ces informations : « Les pèlerins qataris sont dans le cœur de leurs frères saoudiens dès leur entrée dans le royaume et jusqu’à leur départ. En une semaine, le royaume a accueilli 1633 pèlerins qataris venus pour accomplir leur Omra ».

Les autorités saoudiennes ont assuré que les pèlerins qataris sont toujours autorisés à effectuer le Hajj et la Omra, en dépit de la rupture des liens diplomatiques.

L’Arabie Saoudite prête à fournir une aide alimentaire au Qatar

L’Arabie Saoudite, qui a rompu la semaine dernière ses relations diplomatiques et commerciales avec le Qatar, s’est déclarée hier mardi, prête à fournir si nécessaire une aide médicale et alimentaire au petit émirat.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al Djoubeïr, a justifié cette décision, soulignant qu’il s’agissait d’un boycott et non d’un blocus, rapporte la chaîne Sky News Arabia.

De « l’arme verte » à « l’arme du pèlerinage » !

La politique saoudienne adoptée avec les pays africains rappelle étrangement la politique américaine, qui durant les années 70, a mobilisé différents moyens pour dicter et imposer des idées ou des positions données. « L’arme verte » en est un exemple.

En effet, les Etats-Unis se sont servis de cette « arme » pour soutenir et renforcer leur politique mondialiste, en utilisant les produits alimentaires comme moyen de pression.

Le Royaume Saoudien a donc trouvé une nouvelle forme de chantage : la religion. A travers le pèlerinage, attendu chaque année par des millions de fidèles, il cherche à imposer des positions bien déterminées aux pays à majorité musulmane, dépendantes d’une façon ou d’une autre des aides saoudites. Le Qatar est visiblement la dernière victime de cette « arme »…

I.B.

Commentaires:

Commentez...