Police environnementale : Aucune amende ne sera dressée durant le premier mois

 

Crédit photo : Webdo
Après un retard de quelques mois, la Tunisie aura finalement sa « police verte ».  C’est officiel, la police environnementale est entrée en fonction ce mardi 13 juin 2017.

Le ministre des Affaires locales et de l’environnement, Riadh Mouakher a annoncé que les municipalités ont été chargées de la sensibilisation des citoyens. Elles recevront 400 camions et camions compresseurs et 30 mille conteneurs poubelles pour le bon déroulement de leur travail.

Dans une déclaration accordée à Mosaique fm, le ministre a fait savoir que le premier mois marquera « une opération blanche »,  qui vise à attirer l’attention des citoyens et les renseigner.

Crédit photo : Webdo
Un mois sans amendes ?

Après ces déclarations, on se demande si durant cette opération blanche, il y aura ou pas une distribution d’amendes contre les personnes qui ne respectent pas l’environnement ? Et si c’est le cas, pourquoi attendre un autre mois pour commencer à appliquer la loi ?

A la base, la police environnementale a été créée à cause de la situation « urgente et catastrophique » dans laquelle se trouvent nos villes. La mise en place a déjà été reportée de près d’un an, et finalement, après l’annonce de l’entrée en fonction, on découvre qu’on a encore un mois de sensibilisation et de renseignement.

Avec toutes les ordures et les déchets qui occupent nos rues, a-t-on encore besoin d’être sensibilisé quant à l’importance d’un contrôle environnemental ?

DA

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...