Mekki propose de former des groupes de citoyens armés pour contrer le terrorisme

Le député et dirigeant au sein d’Ennahdha, Abdellatif Mekki, est revenu, dans une déclaration accordée samedi 3 juin 2017 à l’agence TAP, à l’assassinat de Khelifa Soltani, frère du berger Mabrouk Soltani. Tous deux ont été décapités par des groupes terroristes au Mont Mghila.

Abdellatif Mekki a déclaré que le gouvernement Chahed n’est pas à blâmer, « puisqu’aucun pays dans le monde ne peut protéger ses citoyens à 100% ».

Mekki a indiqué que cet assassinat est une réaction des terroristes quant aux réussites sécuritaires et à la stabilité que connait la Tunisie depuis quelque temps.

Cependant, de nouvelles stratégies anti-terroristes doivent être mises en place dorénavant, selon lui.

Le député d’Ennahdha a proposé de « restructurer les campagnes tunisiennes » en armant les habitants de certaines régions du pays, et en formant des groupements d’habitants protégés et armés qui seront soutenus par l’Etat. « C’est un plan à long terme », a-t-il ajouté.

La déclaration de M. Mekki a sollicité de vives réactions sur les réseaux sociaux. Certains internautes ont critiqué cette proposition expliquant qu’armer des citoyens aura des répercussions et induira des problèmes beaucoup plus importants.

DA

Commentaires:

Commentez...