8 Tunisiennes parmi les 50 femmes d’affaires les plus influentes d’Afrique

Selma Babbou

Dans son nouveau classement des 50 dirigeantes les plus puissantes d’Afrique francophone le magazine Jeune Afrique a placé huit Tunisiennes qui occupent des postes importants au sein d’entreprises et établissements de renommée.

La première Tunisienne dans ce classement est Selma Babbou, directrice générale adjointe d’Amen Group. « Numéro trois du conglomérat tunisien, cette experte-comptable diplômée de l’Institut des hautes études commerciales de Carthage a notamment planché l’an dernier sur l’acquisition d’Alios Finance, spécialiste du crédit aux PME présent dans neuf pays subsahariens », indique jeune Afrique. Selma Babbou occupe la sixième place derrière cinq Marocaines.

Présidente de l’UTICA depuis 2011, Wided Bouchamaoui est classée 18ème. Le Prix Nobel de la Paix en 2015 reste actionnaire du holding familial, qui, en 2016, a introduit la marque Honda en Tunisie et développé un projet agricole de 600 ha.

Wided Bouchamaoui | Crédit Photo : Le Point Afrique

Aouatef Elloumi El Ghoul (19ème) n’est pas une inconnue au bataillon même si elle reste moins connue que sa sœur Selma Elloumi, ministre du Tourisme et de l’Artisanat. Aouatef est en effet à la tête de la filiale historique de Coficab, le groupe familial, dont elle est vice-présidente.

La PDG de Société des Articles Hygiéniques Lilas Jalila Mezni arrive en 21ème position. Sarra Rejeb, PDG de la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT), arrive à la 33ème place, suivie par Lamia Ben Mahmoud (35ème), première femme PDG d’une compagnie d’assurances en Tunisie, et présidente de l’Organisation africaine des assurances (OAA).

Sara Masmoudi, PDG de Teriak (laboratoire pharmaceutique) est à la 37ème position. Neila Benzina, directrice générale de Business & Decision Middle East and Africa (services informatiques), ferme la marche des Tunisiennes à la 42ème place.

DA

Commentaires:

Commentez...