Accusé d’avoir envoyé des jeunes en Syrie, Moncef Marzouki réplique !

moncef marzouki

L’ancien président Moncef Marzouki a répondu aux accusations selon lesquelles il est responsable de l’envoi de Tunisiens en Syrie.

Marzouki a répondu à ces accusations via un post qu’il a publié sur son compte Facebook. L’ancien président a démenti les propos du responsable syrien, qu’il a qualifié de « ministre des Affaires étrangères de l’assassin ».

En effet, lors d’une rencontre organisée avec une délégation de journalistes tunisiens en visite en Syrie, le vice-ministre syrien des Affaires étrangères , Fayçal Moqdad, a estimé que la troïka et l’ancien président de la République Moncef Marzouki, sont derrière l’envoi des jeunes tunisiens en Syrie, pour combattre dans les rangs des groupes terroristes.

Moncef Marzouki a rappelé que lui, accusé d’avoir tuer des milliers de Syriens, est un médecin qui a sauvé la vie de personnes qu’il ne connait pas, et un défenseur des droits de l’Homme qui a lutté pendant des années contre la torture, la peine capitale et toute atteinte de la dignité humaine.

« Il m’accuse d’avoir incité des jeunes tunisiens à aller tuer les Syriens. J’imagine certains prisonniers, jour et nuit sous la torture, pour des aveux falsifiés par les systèmes d’épouvante.

[…] Celui qui m’accuse fait partie d’un gang qui pratique la torture, l’injustice et la corruption, et qui a détruit la Syrie et son peuple. Un gang qui ne soucie pas de la vie de millions de personnes quand il s’agit de pouvoir et dont le slogan ne sera pas oublié à travers l’histoire : Al-Assad ou un pays brûlé », a-t-il écrit.

I.B.

Lire aussi :

 

Commentaires:

Commentez...