Tunisie : Abou Iyadh condamné à mort

Abou iyadhLe tribunal de Première Instance de Tunis a condamné à mort, par pendaison, le chef de l’organisation interdite Ansar Chariaâ, Seifallah Ben Hassine, alias Abou Iyadh.

La peine capitale prononcée contre Abou Iyadh, ce dimanche 2 octobre par le tribunal de Première Instance de Tunis est en rapport avec l’attaque qui avait visé le domicile du ministre de l’Intérieur de l’époque, Lotfi Ben Jeddou.

Il a ainsi été condamné dans deux affaires d’assassinat et 36 ans de prison pour le crime de planification et préparation d’une opération terroriste ayant eu pour conséquence l’assassinat, rapporte Mosaique FM.

D’autres condamnations ont été prononcées à l’encontre de plus d’une soixante d’accusés dont 31 terroristes ont écopé de 36 ans de prison. Les autres ont été condamnés à des peines allant de 7 à 10 ans de prison.

Rappelons que le 27 mai 2014, le domicile familial, à Kasserine, de Lotfi Ben Jeddou a été la cible, d’une attaque armée perpétrée par des personnes cagoulées.

Cette attaque avait fait 4 morts parmi les sécuritaires, assaillis par une vingtaine de terroristes à bord de deux véhicules.

Commentaires:

Commentez...