Les hôtels tunisiens dénigrés : « Je ne payerai pas 4 fois plus que le Russe »

tounesFace aux tarifs appliqués par les hôtels tunisiens et jugés très élevés et ce en période de crise, les internautes ont décidé de lancer une campagne contre le tourisme intérieur.

« Je ne payerai pas quatre fois plus que le Russe », ont lancé des internautes à Selma Elloumi, ministère du Tourisme dans le cadre de cette campagne de dénigrement.

Tout a commencé lorsque la chaîne TV Elhiwar Ettounssi a diffusé un reportage montrant que les tarifs des hôtels à Hammamet et à Djerba sont beaucoup plus chers que ceux de Marrakech et Barcelone.

Un couple désireux de passer 5 nuitées dans un hôtel 4 étoiles à Djerba, doit payer 1858 DT ; par contre s’il décide de passer la même période dans un hôtel à Barcelone il dépensera seulement 2191 DT y compris les billets d’avion et les frais de voyage.

Le touriste russe, un bon investissement ?

Selon le président de la Fédération régionale des agences de voyages de Sousse, Hamouda Belhouane, le touriste russe ne représente pas un important gain pour les hôtels tunisiens, vu que les prix proposés par les agences de voyages russes sont très bas.

Belhouane avait indiqué que les russes ne payent que 125 dollars (soit près de 260 dinars tunisiens) pour les billets d’avions et l’hôtel, contre 400 dollars dans des circonstances ordinaires.

Boycotter le tourisme intérieur

Hier mardi 12 juillet, l’universitaire et philosophe Olfa Youssef est revenue, dans un post Facebook, sur la situation du tourisme intérieur en Tunisie.

Olfa Youssef a fustigé l’approche commerciale de nos hôtels estimant que les tarifs appliqués par les hôtels sont, pour les Tunisiens, plus bas à l’étranger que dans leur propre pays.

« Boycotter le tourisme intérieur est devenu un devoir national en attendant l’élaboration d’une nouvelle stratégie touristique » a-t-elle écrit.

KJ

Commentaires: