Téboursouk et son arrière-pays : Un paradis tout droit sorti de l’antiquité

teboursokL’arrière-pays de Téboursouk (l’antique Thubursicu Bure) est riche en sites historiques qui longent l’ancienne voie romaine qui mène à Béja.

Mines antiques et domaines agricoles

Ainsi Henchir Douamis fut l’ancienne Uci Majus, fondée par Marius ; Matria est l’ancienne Numluti romaine ; Djebba est l’antique Thigibba Bure où se trouvaient des mines exploitées par les Romains.

Plus loin, de l’autre côté de la route de Dougga, les ruines de Agbia sont dominées par une citadelle byzantine.

La fosse de Scipion

Les lieux sont charges d’histoire et portent désormais le nom de Borj Brahim. C’est là qu’a été retrouvée une partie de la fossa regia, la fameuse fosse de Scipion qui marquait la limite du territoire carthaginois et du royaume numide.

Au cœur des méandres de Oued Tessa

Plus loin encore, on franchit Oued Rmel pour pénétrer dans la plaine du Krib, au cœur des méandres de Oued Tessa.

Voici les ruines de l’antique Musti et plus au nord, au lieu-dit Jbel Garn el Kebch, s’étagent les ruines de Aunobari.

Puis, près du village de Borj Messaoudi, voici les ruines de l’antique Thacia,,,
Le Kef n’est plus très loin alors que l’ancienne voie romaine continue toujours vers l’ouest…

H.B

Commentaires:

Commentez...