Et si on arrêtait tous les «hors la loi» ?

Et un témoignage de plus…et un témoignage de trop.
Faten Somrani a raconté dans un statut facebook comment sa sœur, lycéenne, a été arrêtée avec son copain aux abords du lycée.

C’est à a se demander si les policiers essayent de faire régner l’ordre et combattre le terrorisme, ou s’ils sont juste en train de se venger de tous les jeunes qui essayent de vivre leur vie tranquillement.

Il faut savoir qu’arrêter deux jeunes, les emmener au poste et les interroger pour leur faire signer une déposition c’est du temps et de l’énergie… temps et énergie qui auraient pu être exploités autrement.

En même temps on apprend par l’avocat Ghazi Mrabet que Seif Eddine Erraies a été libéré, libéré car son dossier était sûrement vide ce qui pour l’avocat est de la faute de ces policiers qui «  présentent des dossiers généralement vides pour les présumés terroristes et mais font le maximum pour entuber des citoyens libres ou des artistes ».

Nouvelle libération de Seif Eddine Erraies. Le porte parole d’Ansar Chariaa est jugé moins dangereux que ceux qui dé…

Posté par Ghazi Mrabet sur mardi 15 décembre 2015

Est ce que les policiers ont pour instruction d’arrêter tous les jeunes et de trouver de quelle manière ils auraient pu enfreindre la « loi » ou sont-ils justes plus alertés par des jeunes qui veulent vivre leur vie, parce qu’eux justement ont des choses plus dures et moins sympa à faire ?

Ces questions sont sans réponses et pourtant elles méritent d’être posées.

Des jeunes amoureux qui s’embrassent ou qui font l’amour il y en partout. Ça se fait certes en cachette mais c’est très fréquent (les policiers doivent le savoir aussi).

L’homosexualité, même si sujet tabou, est aussi un fait presque banal. Qui n’a pas un ami ou une connaissance qui soit homosexuelle (si la réponse est je n’en connais c’est que vous êtes soit aveugles ou idiot).

Aujourd’hui ma petite sœur sors du lycée, le temps que l’heure creuse passe elle décide de rester au abord du lycée avec…

Posté par Faten Somrani sur lundi 14 décembre 2015

De là il faut se décider, soit c’est considéré comme un délit très grave et dans ce cas autant arrêter tous les homosexuels, les jeunes hommes et femmes célibataires et pas vierges, les adultes qui fréquentent des personnes du sexe opposé en dehors du cadre du mariage, etc.

Je ne sais pas combien de citoyens resteraient en liberté dans ce cas, je ne sais même pas s’il y aurait assez de policiers en liberté pour traquer les terroristes les vrais.

E.B.J.

Commentaires:

Commentez...