Après l’attentat de Sousse : la Grande-Bretagne s’attaque à l’islamisme extrémiste sur son sol !

Anjem-ChoudaryL’attentat de Sousse, qui a coûté la vie à 30 touristes britanniques, n’a pas laissé indifférent les autorités anglaises qui ont décidé de resserrer l’étau sur les extrémistes vivant dans le Royaume.

Accusé d’avoir soutenu l’organisation terroriste de l’EI, le célèbre prédicateur radical, Anjem Choudray, a été convoqué, hier, mercredi 4 août, devant un tribunal du Royaume-Uni et placé en détention.

Accusé d’avoir appelé à soutenir l’organisation de l’État islamique (EI) entre juin 2014 et mars 2015, cet islamiste de 48 ans, qui rêve de faire appliquer la charia au Royaume-Uni et de transformer le palais de Buckingham en mosquée, comparaîtra au côté de Mohammed Rahman, 32 ans, poursuivi pour les mêmes faits, devant le tribunal de Westminster.

Sue Hemming, la responsable de l’antenne de contre-terrorisme des services du procureur de la couronne, a expliqué dans un communiqué que « Nous avons conclu qu’il y avait suffisamment de preuves et qu’il est dans l’intérêt public de poursuivre Anjem Choudary et Mohammad Rahman pour avoir invité à soutenir l’EI, une organisation terroriste interdite ».

« Anjem Choudary et Mohammed Rahman sont accusés d’avoir invité à soutenir l’EI au cours de conférences individuelles qui ont été ensuite publiées en ligne », a-t-elle précisé.

Anjem Choudary est un proche d’Omar Bakri, actuellement détenu au Liban, avec lequel il a fondé l’organisation islamiste radicale Al-Mouhajiroun, interdite en 2010.

Cette arrestation met fin à des décennies de tolérance du pouvoir par rapport à la liberté d’expression et de manœuvre d’extrémistes radicaux en Grande-Bretagne.

C.C.

Commentaires:

Commentez...