La validation du projet de la loi de lutte antiterroriste et contre le blanchiment d’argent repoussée au 20 juillet

Commission de législation | Photo : ARP
Commission de législation | Photo : ARP

La validation du projet de la loi de lutte antiterroriste et contre le blanchiment d’argent aura finalement lieu lundi 20 juillet et ce suite à un malentendu entre les membres du Front Populaire et du mouvement Ennahdha après le dépôt d’une proposition pour criminaliser le « takfir » de la part du Front Populaire.

Ce projet de loi a été adopté article par article par la commission de législation générale au sein de l’ARP et devrait passer au vote via les députés de l’ARP pour validation.

Rappelons que le président de l’ARP Mohamed Ennaceur a déclaré dernièrement que le projet de loi de lutte antiterroriste et contre le blanchiment d’argent devrait être mis en vigueur avant le 25 juillet prochain.

Mongi Rahoui député du Front populaire et membre de la commission de législation générale a déclaré ce jeudi 16 juillet que le mouvement Ennahdha a refusé la proposition déposée de criminaliser le « takfir » malgré que l’article 6 de la constitution notifie ceci.

Une proposition surprenante déclare Noureddine Bhiri, député d’Ennahdha, qui selon ses dires cette proposition nuit à la crédibilité de la commission de législation en absence de la majorité des membres.

« Nous considérons que le « takfir » est un crime terroriste et que les crimes terroristes ne visent pas uniquement les musulmans tunisiens mais également les autres religions« , rajoute-t-il.

Commentaires:

Commentez...