Les futures réformes du gouvernement présentées par Habib Essid à l’ARP

Gouvernement Essid
Webdo | Khaled Nasraoui
Le chef du gouvernement Habib Essid s’est exprimé, ce vendredi 5 juin, à l’Assemblée des Représentants du Peuple lors d’une séance plénière dédiée à l’audition du gouvernement.

Après avoir mentionné le danger du terrorisme, Habib Essid s’est penché sur l’économie du pays en signalant que « l’économie parallèle représente aussi un grand danger notamment pour les finances publiques ».

Un manque de transparence des opérations d’exportations a également été relevé par le gouvernement. Depuis le début de l’année, le gouvernement a enregistré une déflation. Habib Essid a accentué la lutte du gouvernement contre l’évasion fiscale ainsi que toute forme de corruption qui pourraient porter atteinte à l’économie nationale.

[quote_box_center]Nous sommes engagés à combattre toute forme de corruption et nous serons intransigeants. Nous ne permettrons aucune pratique portant atteinte à notre économie nationale.[/quote_box_center]

Commission de dialogue entre le gouvernement et l’UGTT

Le chef du gouvernement a rappelé que son gouvernement a rencontré des difficultés concernant la situation sociale, et plus précisément par rapport aux diverses grèves qui se sont multipliées ces derniers temps.

[quote_box_center]Les grèves se sont multipliées de manière aléatoire et non encadrées, il serait judicieux de se demander quel est l’agenda de ces gens qui organisent ces grèves entravant le travail.[/quote_box_center]

Une commission de dialogue a été créée entre le gouvernement et l’UGTT permettant une meilleure gestion, et évitant dans ce sens tout type de débordement.

La culture et l’environnement, nouvelles priorités du gouvernement

Le chef du gouvernement a également mentionné des nouveautés dans les domaines de la culture et de l’environnement. En effet, le gouvernement compte ériger des projets de loi permettant à ces domaines de bénéficier d’améliorations et d’avantages.

Le gouvernement a élaboré un programme pour améliorer les centres culturels et les fournir en moyens matériels.

[quote_box_center]Nous croyons au rôle primordial de la culture et nous avons décidé d’augmenter le budget du ministère de la culture, a indiqué Habib Essid.[/quote_box_center]

Concernant l’environnement, un constat est fait, « la Tunisie souffre d’une situation environnementale critique ». Un projet de loi va être établi en faveur de la gestion des déchets et du traitement des eaux. Un programme d’assainissement a également été élaboré dans 111 quartiers populaires du pays.

Les nouvelles réformes du gouvernement

Le chef du gouvernement a également fait l’état de nouvelles réformes, évoquées par le gouvernement, dans divers domaines, au cours de cette séance plénière.

En effet, le gouvernement est en train d’élaborer des plans de réformes dans les secteurs éducatif, financier, social, sanitaire, etc.

Les réformes concerneront les marchés publics et le régime des concessions, ainsi que le système fiscal et bancaire. Le gouvernement souhaite faciliter l’investissement en Tunisie, et pour ce faire, il envisage de réformer les procédures administratives afin de les simplifier.

Le système éducatif n’échappera pas non plus à de nouvelles réformes. Habib Essid a souligné l’importance de ce dernier, c’est pourquoi il est nécessaire pour lui de réformer le système de formation et des études supérieures.

Laure-Hélène Bonenfant

Commentaires: