L’Etoile est responsable de l’agression des journalistes de Watania par ses supporters, estime Neji Bghouri

Neji Bghouri - fb SNJT
Neji Bghouri, président du SNJT, tire la sonnette d’alarme | Photo : page Facebook SNJT

Le journaliste de la chaîne TV nationale Wataniya 1, Mohamed Ali Bouzgarou et le caméraman Naceur Letaif, ont été violemment agressés par des supporters de l’Etoile Sportive du Sahel lors de la conférence de presse tenue à Sousse, ce vendredi 6 mars par le président de l’ESS, Ridha Charfeddine.

Selon Neji Bghouri, président du Syndicat national des Journalistes Tunisiens (SNJT), « Naceur Latif a été agressé verbalement par des supporters étoilés ce qui l’a obligé à quitter les lieux, mais il a été rattrapé par l’un d’eux qui lui a arraché sa caméra et avec l’aide de celle-ci l’a violemment frappé au niveau de la tête ».

Suite à cette agression, Neji Bghouri, a exprimé, dans un message publié sur la page Facebook du SNJT, son profond désarroi face à l’agression de Naceur Letaief par des supporters de l’ESS. Le caméraman a du être transporté vers un hôpital pour recevoir les soins nécessaires.

[quote_box_center]

Le Bureau directeur de l’Etoile Sportive du Sahel et toutes les autres associations sportives sont responsables des agressions répétées contre les journalistes et doivent impérativement encadrer leurs dirigeants et supporters.

[/quote_box_center]

Neji Bghouri a adressé un nouvel avertissement contre la gravité que constituent les agressions répétées contre les journalistes dans l’exercice de leurs fonctions, citant plusieurs exemples.

« Le SNJT se réserve le droit de répondre à toutes les formes d’abus et d’agressions contre les journalistes, y compris en recourant à la justice », a-t-il indiqué.

Commentaires:

Commentez...