Le toujours impossible Président

Opinion | Par la députée Nadia Chaabane

Nadia Chaabane

On aura tout vu et entendu en Tunisie, la toute dernière de notre cher président provisoire de la République c’est d’appeler à manifester en soutien à Gaza vendredi 25 juillet, jour de la commémoration de l’assassinat de notre ami et collègue Mohamed Brahmi.

Cela ne peut que donner un surcroit de travail à notre police et armée déjà plus qu’investies dans la lutte contre le terrorisme d’autant que le ministre de l’intérieur craint des actes d’attentats ce jour-là. Notre cher président veille à notre sécurité, à sa manière.

Certes, le Président de la République a bien le droit d’exprimer la solidarité de la Tunisie avec le peuple palestinien mais de là où il est, il a d’autres moyens pour faire des propositions concrètes pour soutenir la cause palestinienne, pourquoi il ne le fait pas, il pourrait se concerter avec le gouvernement pour appeler à boycotter les entreprises qui investissent dans les colonies, il pourrait proposer aux autres pays arabes de faire de même, il pourrait interpeller les Etats qui livrent leur pétrole et leur gaz à Israël et pourquoi pas envisager leurs boycott également. Rappelons-nous du succès du boycott comme arme pour faire tomber le régime de l’apartheid. Isoler, était le mot d’ordre dans la communauté internationale, cela a commencé avec des individus pour finir par un boycott des Etats.

Il dispose de bien des moyens pour agir pourquoi appelle t-il les Tunisiens à occuper les rues, ce sont les ONG et les partis qui font ce type d’action de solidarité et non les institutions et la présidence en est une à ce que je sache.

Nadia Chaabane, élue France Nord, Al Massar

Commentaires: