Augmentation annoncée des prix des hydrocarbures : l’ODC monte au créneau

L’Organisation de défense du consommateur (ODC) a exprimé, ce mardi 1er juillet, son mécontentement de la décision prise par le gouvernement d’augmenter «pour la deuxième fois après la révolution les prix des hydrocarbures, à des taux élevés et excessifs».

Les pompes a essenceSelon un communiqué publié par l’agence TAP, l’Organisation a indiqué que la décision d’accroître les prix des hydrocarbures a été prise sans l’adoption de mesures parallèles, et au moment où les catégories sociales démunies souffrent de la détérioration continue de leur pouvoir d’achat.

Pour l’ODC, l’Etat n’assume pas son principal rôle en matière de protection du consommateur et du renforcement de son pouvoir d’achat. Elle a appelé à créer de nouveaux mécanismes à même de garantir les équilibres financiers de l’Etat et à mettre en œuvre une politique efficiente en matière de recouvrement des impôts et des dettes de l’Etat contractées par les industrielles et dont le montant s’élève à 4 milliards de dinars.

Une augmentation des prix des hydrocarbures, programmée pour le mois de juillet, a été annoncée lundi, par le ministère de l’Industrie, de l’énergie et des mines. Elle variera en fonction du produit, entre 0 et 100 millimes selon ce département.

Commentaires:

Commentez...