Halim Yousfi : « j’ai été séquestré et torturé par des barbus » !

Photos Halim Yousfi

MISE A JOUR – C’est ce que vient de publier le chanteur Halim Yousfi, du groupe Gultrah Sound System, sur sa page Facebook, aujourd’hui vers 16 h. Halim indique qu’il a été « séquestré pendant plus de deux heures et torturé avec des mégots de cigarettes allumés par des individus barbus sous prétexte qu’il sentait l’alcool ».

Halim Yousfi message FB

Contacté par Webdo, Halim confirme et ajoute que l’agression a eu lieu samedi vers cinq heures du matin. Après une soirée passée avec des amis, il a décidé d’aller en voiture acheter des croissants à la boulangerie, accompagné du chien de ses amis.

Après être descendu de voiture, il a trouvé la boulangerie fermée. En retournant vers la voiture, trois individus qu’il décrit comme barbus et habillés de kamis étaient autour de la voiture en train de charrier le chien. Halim est monté dans le véhicule, mais les trois individus l’ont obligé à les accompagner quelque part.

Après avoir parcouru plusieurs ruelles, les trois barbus l’ont obligé à s’arrêter. Ils ont éteint le moteur et pendant que l’un d’eux le maintenait fermement depuis l’arrière, celui qui était sur le siège passager avant le tabassait à coups de poings et de gifles et le troisième derrière, lui donnait des leçons de morale.

Il lui expliquait qu’il devait se soumettre à la religion et que ce sont des gens comme lui qui salissent le pays… Une heure après, alors que la torture continuait, un des trois barbus a trouvé un paquet de cigarettes dans la voiture. Il a alors dit qu’à présent, Halim allait avoir un avant-goût de ce qu’était l’enfer. Il a alors allumé une, deux, trois cigarettes, qu’il éteignait à chaque fois sur le bras de Halim, comme en témoignent les photos.

Halim ne doit son salut qu’à sa promesse de ne plus boire, de pratiquer la religion et de se rendre à la mosquée…
Avant de le laisser partir, ses trois agresseurs l’ont menacé de le retrouver s’il s’avisait de porter plainte, sous prétexte qu’ils connaissaient à présent le numéro d’immatriculation de la voiture.

Pour l’instant, Halim Yousfi ne va pas porter plainte, mais il a tenu à partager le calvaire qu’il a vécu afin d’alerter l’opinion publique.

Son témoignage a également été enregistré par Nawaat qui l’a diffusé sur YouTube.

Commentaires: