Echange électrique entre Naoufel Ouertani et Mokdad Mejri

Mokdad Mejri (Crédit photo MFM)Suite au dossier présenté hier dans l’émission Midi Show sur Mosaique FM à propos de la photo montrant la ministre de la Femme, Sihem Badi et le journaliste d’Al Moutawasset TV, Mokdad Mejri, sur une plage dans un hôtel de la place, ce dernier est intervenu, aujourd’hui, dans la même émission pour exercer son droit de réponse.

Il s’est étonné du fait que les médias se soient intéressés à un événement aussi banal et courant qui concerne la vie privée de la ministre. Il a affirmé que cette rencontre ordinaire n’a rien de scandaleux d’autant plus qu’elle s’est produite dans un lieu public fréquenté par plusieurs personnes. Il a critiqué la façon avec laquelle le présentateur de l’émission, Naoufel Ouertani, a commenté cette photo en omettant de souligner que des enfants étaient à l’image et qu’il fallait l’annoncer pour couper court à toute interprétation outrageuse. Il a ajouté qu’il est honoré de cette rencontre en vantant les qualités de Sihem Badi et en évoquant son passé militant, ses activités intellectuelles et ses compétences dans différents domaines.

Après un discours de cinq minutes ponctué d’éloges à l’égard de la ministre et faisant le procès des journalistes qui ont abordé l’événement, Naoufel Ouertani a cru bon l’interrompre pour lui poser certaines questions. Mais le journaliste Mokdad Mejri a refusé et a demandé à poursuivre son discours en s’attaquant violemment aux journalistes qui, selon lui, perpétuent la médiocrité de l’ère de la dictature et n’ont pas été à hauteur des attentes de la révolution.

Lorsque Naoufel Ouertani lui a fait remarquer qu’il n’est pas à sa première attaque contre ses confrères, allant jusqu’à les taxer de «chiens», Mokdad Mejri s’est mis hors de lui en persévérant dans le dénigrement. C’est alors que s’en est suivi un échange électrique entre les deux. Mokdad Mejri accuse les journalistes qui ne sont pas dans son camp de s’être faits tout petit après la révolution du 14 janvier. Naoufel Ouertani, lui rappelant son passage à Hannibal TV, «la chaîne du Pouvoir du temps de Ben Ali» a-t-il dit ; lui reproche le fait d’avoir retourné sa veste en essayant de se rapprocher de l’actuel régime.

Commentaires: