Tunisie: l’ambassadeur des États-Unis commémore les attaques du 14 septembre

Le drapeau américain remplacé par un drapeau salafiste à l’ambassade US à Tunis, 14 septembre 2012 - Photo (Fethi Belaïd - AFP)A l’occasion du premier anniversaire de la violente attaque contre l’ambassade des État Unis en Tunisie ainsi que l’école américaine de coopération de Tunis, l’ambassadeur américain en Tunisie Jake Walles a commémoré ce triste épisode dans l’histoire des deux pays en publiant, sur le site de l’ambassade US, une déclaration insistant sur la poursuite et le renforcement de l’aide US à la Tunisie…

Voici sa déclaration dans son intégralité :

« En ce jour de 14 Septembre marque le premier anniversaire de la violente attaque contre l’ambassade des État Unis en Tunisie ainsi que l’école américaine de coopération de Tunis. Tout au long de l’année écoulée, et en dépit de l’importance des dégâts subits par nos bâtiments, l’ambassade a continué à travailler et à mener à bien son travail pour renforcer les liens d’amitié entre nos deux pays et qui remontent à plus de 200 ans. L’école américaine a également poursuivi sa mission éducative au profit de 600 élèves en provenance de la Tunisie et de plus de 71 autres pays. Nous restons ici, et nous continuons ce travail important qui profite à nos deux pays et nos deux peuples.

Ces extrémistes violents qui nous ont attaqués il y a un an ne représentent pas les valeurs de tolérance et de respect mutuel qui marquent la société tunisienne. Les assaillants ont cherché non seulement à détruire les bâtiments de l’ambassade et de l’école; ils visaient également à ruiner la relation historique entre nos deux peuples. De toute évidence, ils ont échoué sur ces deux plans. Nous avons réparé les dégâts matériels de nos bâtiments, et nous avons renforcé la relation forte entre la Tunisie et les États-Unis.

Notre travail à l’ambassade s’est poursuivi l’année dernière, malgré les difficultés causées par l’attaque. Je suis heureux que l’ambassade fût en mesure de lancer un nouveau programme de bourses pour envoyer la prochaine génération d’étudiants leaders tunisiens aux États-Unis pour une année d’études. Cet été, le premier groupe de 65 boursiers de la Thomas Jefferson Scholarship, représentant 20 différents gouvernorats de la Tunisie, est arrivé au sein des universités et des collèges communautaires aux États-Unis. En tant qu’étudiants ambassadeurs de la Tunisie, ils vont représenter les vraies valeurs de la Tunisie dans leurs interactions avec d’autres étudiants, professeurs et citoyens aux États-Unis.

L’an dernier, nous avons également été en mesure de poursuivre notre programme dans le domaine des technologies de l’information et de la communication qui forme des jeunes diplômés tunisiens au monde du travail au sein des entreprises high-tech en Tunisie. Grâce à ce programme, plus de 2 000 nouveaux emplois ont été créés en Tunisie durant l’année écoulée. Grâce à un autre programme, l’Éducation pour l’Emploi, plus de 1000 jeunes tunisiens ont reçu une formation en compétences professionnelles spécifiquement demandés par les employeurs, et plus de 145 jeunes chômeurs tunisiens ont été recrutés par des entreprises locales au cours des 12 derniers mois.

Ce ne sont que quelques exemples de programmes administrés par l’ambassade américaine qui profitent aux Tunisiens. Si ceux qui nous ont attaqués avaient réussi, ils auraient détruit ces précieuses possibilités d’éducation et d’emplois pour les Tunisiens. Heureusement qu’ils ont échoué et que cette coopération mutuellement bénéfique s’est poursuivi et s’est élargi au cours de l’année écoulée.

Les Tunisiens ont également souffert au cours de l’année dernière de violentes attaques. Nous nous sommes associés aux Tunisiens en condamnant l’assassinat de dirigeants politiques Chokri Belaid et Mohamed Brahmi, et nous avons partagé le deuil des soldats tunisiens tués dans le Mont Chaambi alors qu’ils servaient bravement pour protéger la Tunisie contre la menace terroriste. La violence n’a aucune place dans la transition démocratique en Tunisie, et un message clair de rejet doit être adressé à ceux qui usent de la violence et de la terreur pour atteindre leurs objectifs. La sécurité est décisive pour créer un futur démocratique et prospère que les citoyens tunisiens méritent pleinement. En outre, les instigateurs de ces crimes violents et qui sont toujours en fuite doivent être traduits en justice.

En dépit des défis de l’année dernière, le travail important de la diplomatie, de l’éducation, des affaires et des échanges entre nos deux pays s’est poursuivie sans interruption, comme c’est le cas depuis plus de 200 ans. Beaucoup d’amis de la Tunisie dans le monde, y compris les États-Unis, continuent à apporter leurs aides à la transition vers la démocratie. En ce moment crucial de l’histoire de la Tunisie, il est plus important que jamais que la coopération historique entre le peuple Tunisien et le peuple Américain continue aujourd’hui et dans l’avenir« .

Commentaires:

Commentez...