Le big boss de Hannibal TV à la tête d’un nouveau parti politique

Larbi-NasraPrévue le 25 juillet à l’occasion de la célébration du 56ème anniversaire de la fête de la République, l’annonce de la création du parti «Mouvement de la République» avait été retardée suite à l’assassinat de Mohamed Brahmi survenue le jour même. Elle vient d’être publiée sur certains médias qui ont rapporté que la création de ce parti par des députés à l’ANC remonte au mois de février et que sa présidence a été confiée à Larbi Nasra, le patron de Hannibal TV.

Ce dernier n’en est pas le fondateur. Selon Hosni Badri, un des membres dirigeants, Larbi Nasra a été sollicité en raison de ses actions sociales, de ses habilités politiques et de son expérience dans l’audiovisuel. Mais Larbi Nasra possède mieux que ces qualités à savoir l’argent et une présence médiatique respectable qui permettent de se frayer le bon positionnement sur l’échiquier national caractérisé par un nombre impressionnant de partis politiques.

Sans se hasarder dans l’appréciation des intentions, l’observateur averti s’interroge toutefois sur l’apport que pourrait avoir ce nouveau né sur les plans politique, social et économique. Aucun détail n’a filtré au sujet de son programme et de sa stratégie à part son attachement à la légitimité des institutions en place puisque parmi ses membres fondateurs on compte 12 députés encore en exercice au sein de l’ANC.

Certains d’entre eux ont été élus sur les listes d’Al Aridha Chaabia (Romdhane Doghmani, Chokri Arfaoui, Tarek Bouaziz). Quant à la personne de Larbi Nasra dont le parcours politique se ramène à des apparitions médiatiques et quelques mésaventures après la fuite de Ben Ali, l’on se demande s’il a été sollicité pour sa fortune et sa présence à l’échelle médiatique ou s’il a été appelé à la rescousse d’une légitimité contestée.

Commentaires:

Commentez...