Assemblée plénière de l’ANC : des mines d’enterrement… par une morne matinée

L'ANC lors de de la plénière de ce mardi - Photo Al BawsalaUne ANC avec une assistance clairsemée sur les bancs de cette dernière (un peu à l’image d’un public d’une équipe de foot venu regarder un match sans enjeu majeur), une ambiance de tristesse surjouée et des discours creux n’ayant retenu l’attention de personne sinon les quelques supporters de la « légalité ». Non, messieurs dames les députés, que l’ANC soit dissoute ou pas il y’aura bel et bien un avant et un après 25 juillet. Vous ne pouvez donc pas vous voiler la face et faire comme si de rien n’était. La Tunisie post assassinat du député Mohamed Brahmi et de l’horrible tuerie de nos soldat ne pourra jamais être la même.Votre chambre pour élue et « légale » qu’elle soit ne peut plus se permettre d’être dans cette logique de la bonne « bonne planque républicaine » (A durée indéterminée bien sûr) et d’évoluer dans ce rythme de « sénateur » … Il y’a péril en la demeure et votre présence nous coûte énormément …et pas que sur le plan financier.

Vos mornes assemblées plénières entrecoupées par moment par les bouffonneries de certains députés spécialisés en la matière ou ces prises de bec entre le président de séance et tel député furieux qu’on lui coupe la ne font plus sourire personne.

Non messieurs dames les députés, le spectacle de vos travaux assez loufoque par moment mais surtout enrageant dans la majorité des cas, ne nous intéresse plus. Idem pour vos crêpages de chignons autour d’un cahier destiné à retranscrire les PV de vos réunions …tout cela nous dégoûte au plus haut point.

Alors, si d’aventure, l’avenir de la Tunisie vous intéresse, mieux vaut pour vous, en femmes et en hommes d’honneur d’arrêter le plus tôt possible les frais et rallier le souhait général de vos concitoyens. Ces derniers ne demandent de votre part que la tenue de deux à trois assemblées plénières dont la mission seraient de valider les instruments juridiques nécessaires à la mise en œuvre de la prochaine feuille de route pour notre pays, adoption de la constitution, loi électorale, détermination d’une date pour la tenue d’élections et enfin la mise en place d’une instance de contrôle de ces dernières. En concrétisant dans les plus brefs délais ces exigences, vous signerez un acte patriotique par excellence et vous sauverez par la même votre avenir auprès des électeurs. A bon entendeur …le peuple vous observe !

Commentaires:

Commentez...