Les klaxons de la grogne, l’ambulance peut attendre!?

Moncef Marzouki - photo (leskoop.com)Le président Moncef Marzouki, qui a particulièrement animé la semaine, entre ses louanges au Qatar, ses menaces contre tous ceux qui ne cessent de dénigrer ce pays et sa visite à Paris, auréolée par les seins nus des Femen et un rassemblement de Tunisiens qui n’a pas été au gout de notre président, a regagné le pays, hier, samedi.

Un retour accueilli par des klaxons ! Des klaxons poussés par les nombreux automobilistes bloqués sur l’autoroute de la Marsa pour laisser passer le cortège présidentiel en provenance de l’aéroport Tunis-Carthage, a rapporté shems FM. Une grogne compréhensible lorsqu’on sait que la circulation a été totalement immobilisée et qu’une ambulance, prise au dépourvue, s’est retrouvée bloquée dans le cortège des mécontents.

De retour de France et tout au long du trajet le ramenant vers le Palais de Carthage, notre cher président a, sans aucun doute, pu méditer sur la grogne de ces automobilistes dont le mécontentement nous rappelle celui de tous ceux qui ont eu, par le passé, à emprunter l’autoroute Hammamet-Tunis en même temps que Ben Ali.
Entre canicule et longues attentes, les automobilistes n’avaient que leur mal à prendre en patience. Marzouki, lui, a pris le sien en méditant surtout sur cette «folle» semaine qui vient de s’achever.

Commentaires:

Commentez...