Nouvelles révélations sur l’assassinat de Chokri Belaid : un Etat du Golfe impliqué ?

Chokri BelaidL’affaire Chokri Belaid vient d’être relancée après les révélations faites aujourd’hui par Mohamed Jmour, secrétaire général adjoint du parti des Patriotes Démocrates Unifiés, lors d’une conférence de presse.

Mohamed Jmour n’y est pas allé par quatre chemins en apportant de nouvelles révélations qui viennent alimenter l’affaire déjà très compliquée. Lors de son intervention, Mohamed Jmour s’est focalisé sur trois points essentiels.

Le premier concerne les circonstances du meurtre, le 6 février dernier. Mohamed Jmour a annoncé l’existence jamais révélée jusqu’à présent d’un deuxième véhicule sur les lieux du crime. Une voiture de type Volkswagen qui aurait servi à transporter le présumé assassin de Chokri Belaid. Mais le clou de la révélation concerne le propriétaire de ce véhicule. Selon Mohamed Jmour, il serait au nom d’une société appartenant à un dirigeant nahdhaoui.

Mais plus grave encore, Mohamed Jmour n’exclut pas l’implication d’un Etat du Golfe dans ce meurtre sans préciser de quel pays il s’agirait. Une annonce faite en toute connaissance de cause, d’après lui.

Enfin, M. Jmour s’en est pris aux autorités qui, d’une part, refusent toujours d’entendre l’homme d’affaires Fathi Dammak alors que ce dernier a, à maintes reprises, lancé que les charges pesant contre lui ont un rapport direct avec l’assassinat de Chokri Belaid. D’autre part, M. Jmour a rappelé qu’Ali Laârayedh, ministre de l’Intérieur à l’époque du meurtre, ne daigne toujours pas à répondre aux convocations du juge d’instruction.

Commentaires:

Commentez...