Après l’affaire « cocktails Molotov », Sihem Badi voit rouge

La ministre des Affaires de la femme et de la famille, Sihem Badi, a décidé de déposer une plainte auprès du Procureur de la République contre le magasine « Arc en ciel ». La raison invoquée est relative à l’article que le Magasine pour enfants publie portant sur les détails de fabrication des cocktails Molotov.

Sihem Badi compte poursuivre « Memac Ogilvy label »

Hier, à en croire Mosaique FM, la ministre des Affaires de la femme entend intenter un procès contre l’agence publicitaire, Memac Ogilvy label, qui avait réalisé la publicité sur le fromage Milkana contenant le message à connotation humoristique « Tahli Jben ».

Sihem Badi aurait vu dans ce slogan un malencontreux sens pour les enfants, slogan qui rappellerait, à ses yeux, « le langage des toxicomanes », et inciterait par conséquent à la consommation de la drogue.

Est-il besoin de préciser que ce message publicitaire n’est somme toute qu’un emprunt à une formule consacrée dans le langage courant des Tunisiens : « tahli essokr », manière de signifier une hypoglycémie (diminution de la quantité de sucre).

Il est vraiment curieux qu’une ministre puisse à ce point ignorer le langage tunisien et les connotations de certaines expressions consacrées par l’usage. Une ministre qui voit le mal partout et ferme les yeux sur d’autres problèmes liés à l’enfance, voilà ce qui en dit long sur la qualité et la perspicacité de ceux et celles qui nous gouvernent.

Commentaires:

Commentez...