Ambassade US à Tunis : la police utilise le gaz lacrymogène pour disperser les manifestants

La police tunisienne a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser une centaine de manifestants qui tentaient aujourd’hui, mercredi 12 septembre, de forcer le portail du bâtiment, a rapporté l’AFP.

Les manifestants s’étaient rassemblés dans le calme depuis ce matin pour dénoncer un film jugé offensant envers l’islam. Quelques heures plus tard, la colère des manifestants était montée d’un cran avec des slogans hostiles au gouvernement US. Le drapeau américain a été aussi brulé en signe de protestation, ont rapporté des témoins.

À Benghazi dans l’Est libyen, quatre personnes, dont l’ambassadeur des États unis en Lybie, Christopher Stevens, ont trouvé la mort dans la nuit de mardi à mercredi lors d’une série d’émeutes provoquées par le film « L’innocence des musulmans » .

Dans ce film qui dénigre l’islam, le personnage principal n’est autre que le prophète Mahomet, qui ne doit pas être représenté selon les principes de l’islam. En plus, le prophète est présenté « comme le fils homosexuel de parents inconnus, qui prône l’esclavage des enfants et les relations sexuelles hors du mariage ».

Mise à jour : Selon Mosaïque FM, « les affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants se sont propagés dans les quartiers avoisinant l’ambassade US. Des tirs de gaz lacrymogène et de balles de caoutchouc ont été utilisés, provocant des cas d’évanouissement ».

Crédit photo: Hassene Dridi, AP

Commentaires:

Commentez...