L’anti jeu de Tarek Dhiab

Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux et dont les pages pro-nahdha et pro-gouvernementales font l’éloge, Tarek Dhiab, l’ancien joueur de football et actuel ministre de la Jeunesse et des Sports a raté le coche et raté une belle occasion de se taire. Partant dans une diatribe contre l’opposition, lors d’un meeting à Bab Souika, il a proféré des calomnies, allant jusqu’à l’accuser d’être anti patriotique ! Nous voilà revenus vers la thèse du complot chère à ce gouvernement ! D’accusations non fondées en insinuations, le ministre va jusqu’à affirmer que dans sa démarche de faire tomber ce gouvernent, l’opposition était prête à être soutenue par, tenez-vous bien, Israël !

Voilà comment les membres de la Troïka au pouvoir enflamment la base électorale et la poussent à descendre dans la rue prêter main-forte à ce gouvernement. Et l’on s’étonnera après de voir des « milices » sévir contre les opposants, les journalistes et les membres de la société civile. Répondant à l’un des chauffeurs de salle qui a accusé Hamma Hammami, officiellement désigné bouc émissaire par ce gouvernement, d’être un escroc, Mr Tarek Dhiab, et dans un élan de patriotisme qui lui est tout nouveau dit, je cite  » nous avons l’habitude des escrocs, nous les connaissons très bien « .

Mais de quoi se mêle le ministre de la Jeunesse et des Sports ? N’était-il pas désigné par Ennahdha pour ce poste, justement, parce qu’il était « indépendant »? N’aurait-il pas fait mieux de s’occuper des affaires de son ministère, où rien n’a bougé depuis qu’il est à sa tête ? Les matchs de football se jouent encore à huis clos, la violence dans les stades est un pain hebdomadaire, rien n’a été fait au profit de la jeunesse dans les zones défavorisées, à l’intérieur du pays …

Ennahdhha est-elle en manque de plaidoyers et de fervents défenseurs pour faire appel aux bons et loyaux services du ministre de la Jeunesse et des Sports? Où est-ce que les cartes se mêlent tellement dans ce gouvernement que mêmes les ministres « indépendants » deviennent partisans ?

La légèreté et le manque total de respect dont a fait preuve Mr le ministre montrent encore une fois que la compétence est la plus grande absente dans ce gouvernement. Les dérapages se succèdent et se multiplient, encouragés par une réaction trop faible du côté adverse.

Il faudra peut-être rappeler à Mr Tarek Dhiab qu’en politique comme en football, l’antijeu n’est pas permis!

Commentaires:

Commentez...