Opinion – « Abbou » de souffle !

Il n’y a pas que le président intérimaire qui rate des occasions de se taire. D’autres ‘bavards’, comme lui, aiment souvent parler pour, parfois, ne rien dire. Le dernier d’entre-deux est le ministre chargé de la Réforme administrative, Mohamed Abbou, qui vient d’annoncer sur les ondes de Mosaïque Fm que le salafiste qui a arraché le drapeau tunisien à la faculté de lettres de la Manouba a été identifié et qu’il sera incessamment arrêté.

Espérant au passage qu’il demandera pardon au peuple tunisien. Mr Abbou, autant nous avons de l’estime et du respect pour votre parcours et votre lutte contre le régime déchu et en faveur des nobles valeurs humanitaires, autant nous aimerions que vous retrouviez parfois votre courage d’antan et de vous recoudre la bouche pour ne plus nous faire sortir des salades pareilles.

Des pilules qu’il nous est plus que jamais impossible d’avaler. Si le peuple était prêt à vous (la troïka) pardonner des bourdes d’apprentis, il ne serait plus question de jouer à la politique de l’autruche. Le mec qui a ‘mis le feu’ dans le corps de 11 millions de Tunisiens devrait être accusé de génocide volontaire et de crime contre l’humanité et le gouvernement aurait dû (plutôt pu) lui passer les menottes le jour J. Qui le protégeait ? Par quel(s) moyen(s) ? Mais comme ce mec est introuvable depuis deux semaines déjà, il y a anguille sous roche. Et inutile de rentrer dans les spéculations parce qu’un jour ou un autre, la vérité tout comme le soleil…

Commentaires:

Commentez...