La violence se propage à Sidi Bouzid

Après Sbeitla et Douz, c’est au tour de Sidi Bouzid d’être le théâtre de violents accrochages entre deux groupes de personnes. Ces affrontements se sont déroulés hier samedi.

D’après la radio Shems FM, tout a commencé quand un groupe de fidèles a « conseillé », à la sortie d’une mosquée, à un autre groupe de jeune, de cesser de jouer les anarchistes et d’arrêter de créer des problèmes dans les rues de la région. Le « conseil » a été très musclé puisque le groupe de fidèles a agressé l’autre puis s’en est pris aux jeunes filles qui ne portaient pas les voiles. Ces dernières ont été menacées verbalement.

Par la suite, le groupe de jeunes est revenu renforcé et armé de pierres pour riposter. Face à cela, le groupe des fidèles s’est réfugié dans la mosquée. Qu’importe qui a agressé qui, la violence et la confusion sont les maîtres mots actuellement à Sidi Bouzid. Ce qui a créé une situation de panique générale chez les habitants de la région qui regrettent le comportement de chacun des deux groupes responsables.

D’autre part, selon la TAP, la route entre Sidi Bouzid et Regueb continue d’être barrée, depuis vendredi dernier, suite à un sit-in orchestré par certains citoyens qui exigent que l’eau potable leur soit accessible.

Commentaires:

Commentez...