Procès Ben Ali : les avocats de la défense se retirent

Le procès du président déchu, Zine el Abidine Ben Ali, qui a démarré, aujourd’hui, « au tribunal de première instance de Tunis, a vu la défense se retirer, en raison de l’absence de l’accusé et après que le tribunal ait refusé de reporter l’affaire », rapporte l’agence TAP. Suite au retrait des avocats, le président Touahmi Hafi a décidé de suspendre l’audience. (Mise à jour) Après quelques minutes, le juge a décidé de continuer la lecture de l’acte d’accusation contre le président déchu en l’absence des avocats de la défense.

Selon Le Figaro, un des avocats de Ben Ali, Me Hosni Beji a déclaré : »Nous ne voulons pas participer à ce procès et nous nous retirons ».

En quittant la salle, les avocats de Ben Ali, Mes Hosni Béji et Béchir Mahfoudhi, ont été hués par les présents qui scandaient « Dégage! » , rapporte journalmetro.com. Un des présents a même lancé « Bon débarras! Vous auriez mieux fait de défendre les victimes de Ben Ali au lieu de vous faire les avocats d’un tortionnaire », ajoute la même source.

Rappelons qu’aujourd’hui le procès de Ben Ali par contumace, porte sur les affaires de détention d’armes, de stupéfiants et de pièces archéologiques.

L’ancien juge Mokhtar Yahyaoui a déclaré à TF1 qu' »un procès par contumace est un procès formel », et que « tout recommence à zéro » si l’inculpé se présente devant la justice.

Mokhtar Yahyaoui ajoute que « la seule possibilité pour la défense de débattre du dossier, c’est la présence de l’accusé », mais le retour du président déchu en Tunisie est « fantaisiste », rapporte la chaine française.

Commentaires: