Rajhi remplacé par Essid au ministère de l’Intérieur

Nommé le 29 janvier dernier à la tête du plus sensible des ministères, celui de l’intérieur, Farhat Rajhi a été remplacé, aujourd’hui, 28 mars 2011, par Habib Essid sur proposition du Premier ministre Beji Caïed Essebsi au président par intérim Foued Mebazaa.

Ayant acquis une grande popularité à la faveur d’un passage télévisé très convainquant, Farhat Rajhi associait aux compétences de magistrat celles d’un homme humble, ayant beaucoup de bon sens et de savoir faire.

Mais, Rajhi a été confronté à une situation explosive aussi bien au niveaux des défections et rebellions de policiers que celui des contestations lors du tumultueux sit-in d’El Kasbah.

Il faut dire aussi que la situation sécuritaire dans le pays est encore fragile avec des dépassements et des abus de toutes sortes accompagnés d’une passivité, voir d’une indifférence inexplicable des forces de l’ordre.

À tout ceci s’ajoute l’atmosphère qui prévaut sur nos frontières, ainsi que les actes d’intimidation et de violence perpétrés par des extrémistes qui ont empêché l’organisation de spectacles et manifestations culturelles allant jusqu’à se rassembler devant le siège de NesmaTV pour protester contre la liberté de ton de la chaîne.

D’autres extrémistes ont, par ailleurs, publié sur Facebook des appels au meurtre et à la vindicte populaire à l’encontre de citoyens.

Les dérapages constatés sur la place El Kasbah, notamment la semaine écoulée quand Beji Caïed Essebsi a fait l’objet de jets de pierres, ont en quelque sorte annoncé la goutte qui a fait déborder le vase, à savoir l’agression caractérisée des citoyens de Souk Lahad qui ont attaqué volontairement le cortège comprenant ministres et ambassadeurs dans le cadre de l’opération touristique séduction.

Le départ de Rajhi qui pourrait s’avérer volontaire, s’expliquerait aussi bien par les insurmontables difficultés de sa tâche que, peut-être, par une volonté de préparer un avenir politique.

Du côté du gouvernement, l’intention est claire: rétablir au plus vite la sécurité dans le pays et faire respecter la loi. Des urgences qui se font de plus en plus vitales.

À noter que Habib Essid, un proche de Caïed Essebsi, a fait l’essentiel de sa carrière au sein l’administration tunisienne, notamment au ministère de l’Agriculture. De plus, il a déjà eu une première expérience au ministère de l’Intérieur. C’était entre 1997 et 2000 et il y occupait le poste de chef de cabinet du ministre de l’époque, Ali Chaouch.

Il est commandeur de l’ordre de la République tunisienne (1982) et officier de l’ordre de la République tunisienne (1992).

CURRICULUM VITAE de Habib ESSID

NOM & PRÉNOM : ESSID Habib
DATE & LIEU DE NAISSANCE : le 1er juin 1949 à Sousse (Tunisie)
SITUATION FAMILIALE : Marié
DIPLÔMES OBTENUS :
– Mâitrise es Sciences Économiques obtenue en 1971 à l’Université de Tunis.
– Master en Économie Agricole obtenu en 1974 à l’Université du Minnesota aux
États-Unis.
LANGUES MAÎTRISÉES : Arabe, Français, Anglais, Italien (M), Espagnol (M)
FONCTIONS OCCUPÉES ET MISSIONS ACCOMPLIES
1) Dans le Gouvernement Tunisien
– Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Agriculture chargé de la Pêche
2001 – 2002.
– Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Agriculture de
l’Environnement et des Ressources Hydrauliques chargé de
l’Environnement 2002 – 2003.
2) Dans l’Administration Tunisienne
– Chef de Cabinet du Ministre de l’Agriculture de 1993 à 1997
– Chef de Cabinet du Ministre de l’Intérieur de 1997 à 2000
– Membre du Conseil National de l’Agriculture de 1992 à 1995.
3) Dans les Entreprises Publiques Tunisiennes
– Président Directeur Général de l’Office de Mise en Valeur des
périmètres irrigués de Gafsa et du Jerid de 1980 à 1988.
– Président Directeur Général de la Société du Transport par pipeline à
travers le Sahara de juin 2003 à novembre 2004.
– 2 –
4) Dans les organismes internationaux
– Représenté la Tunisie à la réunion des Ministres Africains de
l’Agriculture tenue au mois d’avril 2001 au Togo.
– Représenté la Tunisie à la réunion des Ministres de l’Agriculture de la
Méditerranée tenue en Grèce le mois de juin 2001.
– Représenté la Tunisie au Conseil des Gouverneurs du FIDA dans sa
réunion du mois de février 2002.
– Représenté la Tunisie à la réunion des Ministres de l’Environnement
tenue au Kenya au mois de février 2003
DÉCORATIONS :
– Commandeur de l’ordre de la République tunisienne 1982
– Officier de l’ordre de la République tunisienne 1992

Commentaires:

Commentez...