Nawaat.org rafle le prix du Net-citoyen: un hommage au nouveau statut de la Tunisie

Depuis 2008, Reporters Sans Frontières (RSF) organise une journée mondiale contre la cyber-censure. Pour cet évènement décrit comme « une journée destinée à mobiliser chacun d’entre nous en soutien à un seul Internet, libre et accessible à tous », l’ONG présente sa liste annuelle des pays « ennemis » d’Internet et remet en même temps le prix du Net-citoyen à une personnalité ou une organisation qui a œuvré pour la liberté de communication sur Internet ; un prix qui est soutenu par Google.

Sur la page consacrée à l’évènement, la Tunisie figure, au même titre que l’Egypte, la Chine ou le Vietnam, sur la liste tant redoutée des ennemis d’Internet publiée par la RSF. Mais ironie du sort ou coïncidence, la Tunisie se distingue dans le prix tant convoité du Net-citoyen.

En effet, le blog collectif indépendant tunisien Nawaat.org a été récompensé notamment pour sa couverture des évènements en Tunisie. Une très jolie récompense pour la Tunisie, qui surfe sur la révolution du 14 Janvier, pour se faire un nom dans la liberté de communication ; un sujet longtemps tabou dans le pays.

Dominique Gerbaud, le président de RSF, a déclaré que « les événements qui ont lieu au Moyen-Orient, mis en exergue par les net-citoyens tunisiens lauréats du prix, donnent à la cérémonie de cette année un aspect particulièrement significatif et intéressant ». Il ajoute que « quelque 1,6 milliard de personnes utilisent Internet aujourd’hui, et toutes peuvent y publier leurs idées. Ces idées peuvent être découvertes et consommées par n’importe qui. L’accès à l’information signifie généralement plus de choix, plus de liberté et surtout plus de pouvoir pour les individus.»

Commentaires:

Commentez...