C’est au tour du ministre Mohamed Nouri Jouini de démissionner

Comme prévu, dans notre dernier article, le ministre de la planification et de la coopération internationale du Gouvernement provisoire, Mohamed Nouri Jouini, démissionne aujourd’hui du Gouvernement provisoire.

Cette démission succède à celle de son confrère Afif Chelbi, ministre de l’Industrie et de la technologie à quelques heures près. Ainsi,dit-on, ils évitent l’humiliation d’être remerciés.

Entre temps, Sami Zaoui, secrétaire d’État aux Technologies a présenté sa démission du gouvernement transitoire.

Si Chelbi et Jouini ont un grand point commun, celui d’avoir  » servi  » la Tunisie sous Ben Ali, Zaoui n’est qu’un ami de Chelbi, ce dernier ayant été à l’origine de son admission au gouvernement provisoire.

Le nouveau gouvernement doit prouver au peuple sa totale intégrité. Pour cela il est obligé de montrer ses bonnes intentions en intégrant des hommes et des femmes qui n’ont pas de lien avec Ben Ali et qui ne peuvent pas, pour quelque raison que ce soit fermer les yeux sur des dossiers litigieux sur la famille et les amis proches du président déchu.

Dans les coulisses du ministère, on parle d’une deadline de 48 heures pour que Caïd Essebsi présente ses cartes gagnantes… comme un bon joueur de poker !

Commentaires:

Commentez...